Samedi 30 mai 2015 à l’Ermitage : Résultats de la collecte de micro-déchets

IMG_6617

Résultats de la collecte de micro-déchets à l’Ermitage

Le samedi 30 mai 2015

Opération réalisée à l’initiative de Tamarun en partenariat avec Ecologie Réunion, Surfrider

 

Les objectifs de cette opération :

La plage et la bordure de plage, sous les filaos, contient des quantités importantes de micro-déchets de toute sorte, non dégradable ou dégradables à long terme. De très nombreuses personnes fréquentent ces lieux et s’installent sur ces zones polluées.

Non seulement ces déchets polluent le site visuellement, mais encore ils peuvent être dangereux pour la santé des personnes qui sont à leur contact, notamment les jeunes enfants qui ont tendance à porter à la bouche tout ce qu’ils trouvent.

La trajectoire des micros déchets se termine bien souvent dans les océans, suite aux pluies et mouvement de terrain. Responsable de la dégradation des écosystèmes marins par leur présence, ils se retrouvent aussi dans la chaine alimentaire et par le biais des gros prédateurs eux même pêchés par les hommes, ils peuvent ainsi se retrouver dans notre assiette.

IMG_6627_2Cette opération a donc eu pour but de quantifier ces déchets par petites zones, en quantité et en espèce, pour adapter les moyens de lutter contre leur envahissement : Information, mise à disposition de moyens de collecte …

Remerciements à tous les participants venant de Tamarun (http://stgilles.com), Ecologie Réunion, Surfrider (http://reunion.surfrider.eu), ainsi que Globice (http://www.globice.org),  Cycléa (http://www.cyclea.fr) et les sympathisants qui se joints à nous.

 

IMG_6640

Mode opératoire :

  • La collecte s’est effectuée sur 3 sites : Père la frite ; Restaurant GO ; Poste MNS camping
  • Chaque site a été divisé en 3 zones : Plage ; Sous filaos milieu ; Sous filaos côté chemin
  • Sur chacune de ces zones, 3 carrés de 3m X 3m soit 16 m2 ont été délimités. Il y a donc eu au total 27 carrés de 16 m2.

 

IMG_6636_2Résultats :

Le secteur du Père la frite est celui qui a la plus forte densité de déchets.

Dans le secteur « Milieu sous filaos », c’est au niveau du poste MNS qu’il y a le plus de micro-déchets, pour les 3 items étudiés.

Pour le secteur « Haut sous filaos », chaque secteur a sa spécificité :

  • Le poste MNS a les plus fortes densités pour les mégots et capsules
  • Le Père la frite est exæquo avec le poste MNS pour les capsules
  • Le restaurant GO, est le plus pollué au niveau des « autres déchets ».

IMG_6641_2       

 Résultats globaux

Lieu de Collecte

Mégots

Capsules

Autres

Nombre

Nombre

Volume (Cl)

1

Poste MNS Plage

60

2

40

2

Poste MNS Milieu, sous filaos

285

46

60

3

Poste MNS Haut, sous filaos

260

26

80

4

Restaurant GO Plage

92

5

30

5

Restaurant GO Milieu, sous filaos

140

14

40

6

Restaurant GO Haut, sous filaos

130

12

100

7

Père La Frite Plage

38

78

8

Père La Frite Milieu, sous filaos

60

20

20

9

Père La Frite Haut, sous filaos

240

22

45

Densité de micro-déchets au m2

Lieu de Collecte

Mégots

Capsules

Autres

Nbre au m2

Nbre au m2

Volume au m2

1

Poste MNS Plage

1,3

0,0

0,8

4

Restaurant GO Plage

1,9

0,1

0,6

7

Père La Frite Plage

0,8

1,6

10

Moyenne Plage Plage

3,0

0,3

1,0

2

Poste MNS Milieu, sous filaos

5,9

1,0

1,3

5

Restaurant GO Milieu, sous filaos

2,9

0,3

0,8

8

Père La Frite Milieu, sous filaos

1,3

0,4

0,4

11

Moyenne Milieu Milieu,

3,4

0,6

0,8

3

Poste MNS Haut, sous filaos

5,4

0,5

1,7

6

Restaurant GO Haut, sous filaos

2,7

0,3

2,1

9

Père La Frite Haut, sous filaos

5,0

0,5

0,9

12

Moyenne Haut Haut,

4,4

0,4

1,6

 

Comparaison
2014/2015

2015

2015

2014

Mégots

Capsules

Mégots

Nbre au m2

Nbre au m2

Nbre au m2

Père La Frite Sous les filaos

3,1

0,4

5

Restaurant GO Sous les filaos

2,8

0,3

2

Poste MNS Sous les filaos

5,7

0,8

10

Le constat que l’on peut faire, est que ce sont dans les endroits alloués aux pique-nique que l’on a retrouvé le plus de mégots et que cela laisse envisager une sensibilisation pour les personnes qui utilisent cet endroit-là, voire la pause de colleteurs de mégots bien visibles et fréquents permettant aux gens de ne pas jeter leur mégots au sol. Des cendriers en bambous ont été mis à la disposition des usagers de la zone du poste MNS, il sera intéressant de voir la réaction du public ;

Qui sont les participants à cette opération ?

Surfrider :

http://reunion.surfrider.eu

Qui sommes nous ?

Surfrider Foundation Europe est une association à but non lucratif (loi 1901), ayant « pour but la défense, la sauvegarde, la mise en valeur et la gestion durable de l’océan, du littoral, des vagues et de la population qui en jouit ». Créée en 1990 en Europe (Biarritz) à l’initiative de surfeurs, dont Tom Curren, triple champion du monde, elle rassemble aujourd’hui un réseau de 1 500 bénévoles, de 10 000 adhérents, d’une quarantaine d’antennes locales, et plus de 40 000 sympathisants en Europe.

Notre philosophie

Surfrider Foundation Europe regroupe parmi ses membres des personnes venant de tous les horizons, ayant en commun la passion de l’océan et le souci de protéger le littoral.

Nos objectifs

Sensibiliser la population aux problématiques environnementales affectant les océans : montrer l’exemple d’un mode de vie respectueux de l’environnement, informer la population

Protéger les vagues et leurs usagers en dénonçant les menaces de ces sites

Travailler en partenariat avec les acteurs locaux pour rendre efficace la transmission de nos messages

Ecologie Réunion :

Qui sommes-nous ?

Créée en 1981, Ecologie Réunion est une association agréée au titre de la protection de l’environnement.

Elle participe activement à la vie citoyenne, aux débats et prises de décision autour de toutes questions influençant notre environnement : agriculture, qualité de l’eau, de l’air, aménagement du territoire, éducation et sensibilisation, consommation, énergie et santé.

Notre philosophie :

Se tenir informés des progrès, des techniques, ne jamais cesser d’apprendre tout en gardant en mémoire les expériences du passé, c’est ainsi qu’Ecologie Réunion agit pour un développement préférable.

Le terme de «développement durable», trop galvaudé, fait place au «préférable».

Défendre un développement préférable c’est choisir, parmi toutes les propositions acceptables étudiées, la meilleure solution, réalisable à ce jour.

Nos objectifs :

Partager notre connaissance du terrain

Agir aux côtés de nos partenaires sur des thématiques liées à notre environnement

Eduquer et sensibiliser au développement préférable

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s